Le vent a tourné

Publié le par MiDoRé

Et voilà, la voix du peuple a été entendue...ou presque. Avec 40 % d'abstention, peut-on vraiment parler de résultats significatifs ? Disons que cela traduit aussi le désintérêt et le dégout des Portugais pour la vie politique. Bien qu'ils aient eu de quoi se montrer révoltés. Ils semblent être parvenus dans un état d'overdose avec ces histoires de restrictions budgétaires. Le besoin de se tourner vers autre chose sûrement. Selon eux, c'est la faute des dirigeants. Ils n'ont pas faits les bons choix, aujourd'hui on en paye les pots cassés. Mais ces dirigeants ne seraient pas ici sans eux ! Voilà surement ce qui caractérise le mieux la situation burlesque, en fin de compte dramatique de ce pays.

On en aurait presque le mal de mer (et encore, je passe les détails) à retourner le problème tant de fois dans sa tête.

 

DSCF0612.JPG

 

 

Espérons qu'à la longue cela ne fasse pas le bénéfice des extrêmes.

Tim Parks, écrivain, voit en l'Europe, des entités qui partagent une vision commune. Celle-ci s'est fondée sur l'idée qu'elle pouvait changer le monde...plutôt que se refermer sur elle-même.

Est-il encore possible de croire à ces paroles aujourd'hui ?

La bêtise humaine n'a pas de limites, on nous l'a déjà assez prouvé.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article